olivier

Capture2

 « Ma capacité à créer des relations qui facilitent la croissance de l’autre comme une personne indépendante est à la mesure du développement que j’ai atteint moi même » CARL ROGERS

 

LES FORMATEURS

 

GilbertDugros Psychothérapeute et formateur ApprocheCentréesurlaPersonneGilbert Dugros, Psychothérapeute dans l'Approche Centrée sur la Personne en cabinet libéral et superviseur. Titulaire d’un Diplôme Universitaire de Formateur d’Adulte et d’une maîtrise en sciences de l’éducation, Gilbert a toujours accompagné sa pratique de la psychothérapie d’un engagement dans la transmission de l’ACP. Il est notamment intervenu dans le service de formation continue de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès, ainsi que dans plusieurs organismes de formation professionnelle, dans des associations, dans des entreprises et dans des administrations. En 2013 il a cofondé ACP institut afin de conscacrer son activité de formateur exclusivement à une formation approfondi de l'ACP.

Sa participation aux activités du collectif Carl Rogers durant plus de 10 ans aux côtés de collègues français et étrangers, issus des différents organismes de formations et ayant des sensibilités diverses, lui a apporté une ouverture et une perception large de l’ACP. Aujourd'hui il collabore régulièrement à une réflexion sur le développement de l'ACP et sur la pégagoqie pour la transmettre, au sein du collège des organismes de formation de l'AFP ACP.

Son intérêt pour la spiritualité et pour l'éthique et son questionnement sur les fondements de l'efficacité spécifique de l'ACP l'ont amené à développer une réflexion sur sa dimension éthique. André de Peretti (introducteur de Carl Rogers en France et auteur d'un livre sur lui) avec qui il a collaboré à plusieurs occasions au sein du collectif Carl Rogers l’a encouragé à approfondir ce travail. En février 2022, Il publie aux éditions Chronique sociale : "Approche Centrée sur la Personne et Altérité - L'évenement de la rencontre de l'autre"

 

Sandra Pedevilla, psychoprSandra Pedevilla Psychopraticienne par le jeu ACP formatrice et superviseuseaticienne thérapeute par le jeu dans l'Approche Centrée sur la Personne selon Carl Rogers, formatrice et superviseure. Sandra n’a jamais cessé, depuis sa rencontre avec l’ACP, d’œuvrer pour l’approche, notamment en cofondant un organisme de formation, des formations longues à la psychothérapie, et des post-formations ou séminaires à la thérapie par le jeu et à la supervision ACP. Elle est également intervenue, par des formations ou des supervisions, auprès de personnes travaillant dans les champs social et associatif. Par ailleurs elle a participé activement à l’aventure de la fondation et la structuration de l’AFP-ACP et d’ACP Pratique et Recherche, et continue encore de soutenir le Trait d’Union Carl Rogers

« Je me suis longtemps demandé ce qui fait que le destin de certaines personnes ou certains enfants échappent aux lois statistiques sociologiques. L’ACP fut la révélation qui m’a permis de relativiser la vision déterministe de l’homme véhiculée par mes études en sociologie. Chez Carl Rogers j’ai découvert les conditions qui facilitent l’autodétermination et le libre-arbitre de la personne ou de l’enfant.

Pour moi le respect de la tendance à s’actualiser unique à chaque personne ou enfant est une éthique qui a sous-tendu ma pratique de l’écoute et de la psychothérapie ACP pendant plus de 25 ans : d’abord avec des adultes, puis aussi dans la thérapie par le jeu centrée sur la personne pour les enfants. Elle sous-tend encore aujourd’hui le plaisir que je ressens dans le travail de passation, qui prend la forme de supervisions, de formations et de quelques écrits.

Plus difficilement, je tente aussi de m’écouter et de chérir encore*

 

Denis VERGUIN PhotoDenis Verguin, psychopraticien ACP, formateur ACP, facilitateur de stages et ateliers Clown. J’ai découvert le  travail du clown dans les années 90, en même temps que je me formais à l’ACP avec Bérénice Dartevelle, et il m’est tout de suite apparu que ces deux approches parlaient de la même chose. J’ai d’ailleurs animé mon premier atelier clown lors d’un séminaire résidentiel de ma formation ACP. J’ai continué les deux, j’ai eu des clients, et j’ai animé des stages clown. Et lorsque j’ai participé à la formation ACP au sein d’ACP Formations, j’ai proposé d’introduire dans le programme des journées de travail sur la congruence à l’aide du clown.

 Pour vivre son clown, le mental ne sert à rien, il suffit de sentir la vie passer par soi dans le présent, d’être attentif aux   signaux de son corps, d’accueillir ses émotions en les laissant être vues en toute transparence par le public ou les   partenaires clown, et de faire confiance aux élans qui nous viennent et nous surprennent. Il n’y a rien de spécial à faire, on a même le droit de ne rien faire, il y a juste à se laisser être dans le mouvement subtil de la vie, pas à pas.

Ainsi, cette approche par le clown rejoint-elle les attitudes de l’ACP, et plus particulièrement la congruence, et permet de les expérimenter en jouant, en improvisant, dans l’ici et maintenant, dans son corps, dans tout son organisme, en s’appuyant sur ce que Rogers appelait la tendance actualisante.

Et je retrouve le même élan de vie dans ce texte de Carl Rogers « Une vie plus riche » :

« En avançant dans leur thérapie, mes clients vivent plus intimement leur douleur, mais plus violemment leur extase ; sentent plus clairement leur colère, mais aussi leur amour ; connaissent plus profondément leur peur, mais aussi leur courage. C’est dans la confiance qu’ils se font à eux-mêmes pour affronter la vie qu’ils puisent cette ouverture et cette disponibilité ». Carl Rogers

C’est bien le mieux de ce que m’ont apporté à la fois l’Approche Centrée sur la Personne et le travail du Clown. Et je tiens de plus en plus aux principes de liberté et de vérité qui les fonde. 

 

Jean Marc PRIELS Photo Jean-Marc Priels, psychologue clinicien, bachelier en philosophie et titulaire d’une agrégation de l’enseignement secondaire supérieur, Jean-Marc Priels est  psychothérapeute dans l’Approche Centrée sur la Personne, Il travaille à la clinique psychiatrique Sans Souci en tant que directeur du département paramédical et exerce en service de santé mentale au Nouveau Centre Primavera (Bxl).Outre des entretiens thérapeutiques individuels, il y développe un programme de groupes d’action communautaire. Consultant et superviseur en pratique privé, il intervient lors de formations. Il participe au Pre-therapy-Network, est membre des équipe pédagogique de l’IFRDP, de l’AFPC et de l’AFP-ACP. Membre fondateur de l’association mondiale (WAPCEPC) et de l’association européenne (NEAPCEPC), devenue PCE Europe, il est par ailleurs actif dans le comité éditorial de la revue ACP Pratique et recherche et contribue à la publication de Person-Centered & Experiential Psychotherapies (PCPE). Avec E. Zech, G Demaret et C. Demaret-Wouters il a coordonné la publication du livre ‘Psychothérapie centrée sur la personne et expérientielle. Fondements et développements contemporains’ paru chez De Boeck Supérieur en 2021 et a contribué à la publication des ouvrages de D. Mearns et B. Thorne ainsi que de M. Pörtner, G. Prouty et D. Van Werde aux éditions Chronique Sociale

 

mpcahuzac Psychothérapeute facilitatrice formatrice ApprocheCentréesur laPersonneMarie-Pierre Cahuzac, psychologue sociale et psychothépeute dans l'Approche Centrée sur la Personne. Elle s’est formée à l’ACP avec l’ARCEP. Association Rogérienne pour le Counseling et la Psychothérapie – en partenariat avec l’Université de Toulouse le Mirail.

Elle a un parcours de plus de 25 ans dans le social, médico-social et éducatif auprès de jeunes enfants, adolescents et adultes en situation de vulnérabilité.

Depuis 2004 elle a partagé son activité entre une pratique libérale de psychothérapeute, psychologue social et formatrice et une activité de cadre de formation pour l’Institut St Simon à Toulouse.

Un DESS de Psychologue Sociale et du Travail et une maîtrise comprenant les spécialisations de psychologie clinique, psychopathologie, psychologie interculturelle complétées par la formation de psychothérapeute ACP révèle sa volonté de comprendre pour prendre en compte la personne dans sa globalité.

Entre 2013 et 2017 elle a été formatrice permanente d'ACP Institut dans le cursus de praticien de la relation d'aide dans l’Approche Centrée sur la Personne, a organise des séminaires à thèmes et facilité des groupes de parole ou groupe de rencontre dans l’ACP.

Depuis 2017 elle a arrêté son activité de formatrice permanente au sein d'ACP Institut et partage son activité entre celle de cadre de formation à l'école Saint-Simon de Toulouse et de psychothérapeute en cabinet libéral.

 

Christele Chauvet Médecin Psychiatre Formée à l’Approche centrée sur la personne. Médecin Hospitalier, chef de service à la clinique de la MGEN de Toulouse puis à l'hopital de jour de Lavaur durant de nombreuses années.Elle travaille aujourd'hui en cabinet libéral à Toulouse; Elle intervient au sein d'ACP Institut pour la formation en psychopathologie.

 

Marie-Claudine Pedemay, psychothérapeute dans l'Approche Centrée sur la Personne.

 

Frédérique Rousseau Meneveau, psychopraticienne dans l'Approche Centrée sur la Personne et superviseuse à Meudon (92).